La croisée des Chemins

Nous sommes un couple à l’initiative du projet, Camille Chemin et Gabriel Lechemin. Rencontrés en 2017 sur les terres du Val de Consolation dans le Doubs, nous avions pour intention de démarrer notre écovillage là-bas. Cela n’a pas pu se faire et nous sommes repartis de cet endroit avec notre projet dans la tête ! Depuis il ne nous quitte plus !

Avant notre rencontre, l’un et l’autre avions le désir de vivre dans ou de créer un écovillage.

Pour Gabriel, cela est né d’un voyage en Europe, puis en Inde dans une trentaine d’écovillages. Pour moi, c’est la vie en communauté, dans un internat d’équitation, depuis l’âge de 13 ans qui m’a insufflé cette idée. Il y a eu un avant et un après.

C’est la volonté de découvrir l’agriculture bio, l’agroforesterie, la Permaculture, la biodynamie qui a entrainé Gabriel, paysagiste de formation, dans les écovillages. Et c’est là qu’est née sa première refléxion : « Pourquoi créer un jardin si c’est pour qu’il meurt une fois qu’on le quitte ? »

De mon côté, c’est une réflexion sur l’éducation et une expérience de professeure dans l’éducation nationale qui m’a fait prendre conscience à nouveau que je ne voulais pas vivre dans un monde cloisonné et oppressant, et pour moi, l’écovillage représente un espoir de vie plus globale.

Nous avons créé une association, Ecoliens, qui oeuvre à la transmission de savoirs, de compétence liés à la Permaculture et à la création d’écoprojets.

Nous vivons actuellement dans le Jura, près de Dole, avec notre petite chienne Éole.